LE BRUIT DES ARBRES QUI TOMBENT

du 28 septembre au 14 octobre 2017 - Théâtre de la Bastille, Paris (avec le soutien de l'ONDA)

les 16 et 17 janvier 2018 - Le Théâtre, scène nationale - Saint Nazaire

24 et 25 janvier 2018 - La Paillette - Rennes

le 1er février 2018 - Le Canal, théâtre du pays de Redon / scène conventionnée pour le théâtre - Redon

les 15 et 16 février 2018 - Le Quai, CDN - Angers

les 21 et 22 février 2018 - Le Théâtre de Lorient, CDN - Lorient

conception, mise en scène et scénographie nathalie béasse
avec estelle delcambre, karim fatihi, érik gerken, clément goupille
lumières natalie gallard
musiques nicolas chavet, julien parsy

le bruit des arbres qui tombent
des arbres qui tombent et l’homme qui tombe
le bruit qu’on n’entend pas, ou qu’on ne veut pas entendre
quatre personnes
peut-être d’une même famille, d’une même fratrie
ils viennent nous raconter chacun leur tour, un souvenir, une histoire, leur histoire
ils deviennent métaphores
les autres sont comme les passeurs, comme des âmes fantômes
ils accompagnent son récit
ils le portent, ils l’empêchent, ils l’éclaboussent, et s’amusent avec lui
et ce rectangle noir
cette ombre,
cette masse qui nous étouffe
ce reflet qui nous illumine
tout s’oppose et tout s’accorde
chercher l’origine
des histoires intimes qui en deviennent une et une seule
raconter la même chose toujours la même chose
creuser toujours son trou
pour trouver un trésor
ne jamais le trouver mais s’amuser à aller de plus en plus loin
avoir de la terre sous les ongles, dans sa chair
ouvrir les portes, de l’autre côté de la couleur, de l’autre côté du rideau
regarder les mouvements, les déplacements avec un regard d’enfant
et sentir les vibrations invisible
comme si on tournait les pages d’un recueil de nouvelles
et chaque nouvelle nous donne les clés
ou pas
et chaque nouvelle nous questionne sur l’humain, sur sa place
sur le théâtre
rendre l’espace palpable, sensible
mettre du dehors à l’intérieur
mettre du paysage partout
se rouler dedans jusqu’à épuisement
et laisser place aux larmes

Nathalie Béasse





Théâtre des corps, des images, des sensations plus que des mots, Nathalie Béasse compose sur le plateau de véritables tableaux d’où surgit l’extraordinaire. Dans ce nouveau spectacle elle fait se croiser des trajectoires de vie pour tenter de construire une histoire commune, résoudre une énigme.


Aux côtés de quatre interprètes, Nathalie explore l’être humain, ses failles, ses secrets et aborde ses thématiques de prédilection comme la famille, l’intime, les débordements, les empêchements. A la fois léger et grave le bruit des arbres qui tombent met à contribution les corps des interprètes mais aussi l’imaginaire du spectateur.

production : association le sens
coproduction : Le Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire, le Théâtre du Point du jour à Lyon, le Théâtre Universitaire à Nantes, le Grand R à la Roche-sur-Yon, le Quai-CDN à Angers, le Théâtre de la Bastille à Paris.
Accueils en résidence : Le Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire, le Théâtre du Point du jour à Lyon, le Théâtre Universitaire à Nantes, le Grand R à la Roche-sur-Yon, le Quai-CDN à Angers.
avec le soutien en résidence du CNDC – Angers.
création le 28 février 2017 au TU - Nantes