TOUT SEMBLAIT IMMOBILE

le 30 juillet 2017 - La Biennale de Venise, Italie

©marine oger©marine oger©marine oger©marine oger
mise en scène et scénographie nathalie béasse
avec camille trophème, étienne fague, érik gerken
lumières natalie gallard
musique camille trophème
Mon travail est très lié au conte depuis des années. Je construis mes pièces comme des contes. Toute la symbolique, l’onirisme, la mythologie, le rapport à l’enfance,  qui se dégagent de ces récits m’intéressent. Je m’attache plus à l’imagerie et à la symbolique du conte qu’à sa forme narrative.
Pour ma prochaine pièce, je vais travailler sur des thèmes précis : l’abandon, la forêt, l’ogre, les espaces, et autour d’histoires comme hansel et gretel et autres petits poucets….
Les changements d’espaces, les traversées, le trajet pour aller d’un endroit à un autre, les chemins pour s’échapper...
Je veux déconstruire le conte, le transformer, échanger les rôles. Le burlesque est là dans ce regard : pourquoi ne serait-ce pas l’ogre qui laisserait des cailloux ?
Qui raconte ? Qui est raconté ? Nous allons perturber les codes de la narration.
Le narrateur sera aussi au centre de ma recherche. Je veux approfondir ce lien avec le public avec l’oralité, avec l’adresse publique.
Nous ferons des allers-retours entre le récit adressé au public et sur ce qui se passe dans cette cuisine, comme « de l’autre côté du miroir », des mises en abîmes.
Nous arriverons à un joyeux mélange de ces histoires.
Coproduction
EPCC Le Quai (Angers); Le Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire (Saint-Nazaire); Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée pour la danse
(Tremblay-en-France)

Avec le soutien de
de l'ADAMI la culture avec la copie privée,,Le Manège, scène nationale de Maubeuge; Nouveau Théâtre d'Angers - Centre Dramatique Régional Angers; Centre national de la danse contemporaine - Angers